20 août 2010

Tournage en Géorgie




Je pars tourner un documentaire - ou plutôt un essai façon Chris Marker - en Géorgie avec la réalisatrice Marianne Thivillier, qui avait déjà tourné une fiction sur place. La guerre avec la Russie avait éclaté pendant le tournage.
J'avais travaillé avec Marianne il y a longtemps, sur un court-métrage intitulé Petite Répétition, tourné en Super-16 Noir et Blanc. Un très beau souvenir.

Pendant mon absence je vous laisse avec cette photo de Vincent Munier, un photographe animalier dont le site renferme des trésors visuels.
Je m'aperçois, maintenant que je la mets online, qu'elle a été trafiquée. A quoi le voit-on?

Vincent est l'un des heureux élus auxquels Nikon avait prêté, avant son lancement et pendant trois semaines, un D3S dont la sensibilité est légendaire. A ISO 12'000 (oui, vous avez bien lu: douze mille) il n'y a pratiquement pas de grain. Une telle sensibilité équivaut à gagner environ quatre diaphragmes si l'on considère les ISO 500 comme une base acceptable pour les photos et films sensibles.

L'appareil filme aussi en HD, mais les images des vidéos semblent un peu moins bonnes que celles des Canon.
Ces images nocturnes dépourvues de grain annoncent sans doute à quoi ressembleront les films de cinéma numérique, dans un ou deux ans.
Kodak doit se faire du mauvais sang.