26 octobre 2008

Flares, halos & Cie


Même l'iPhone qui a pris cette photo a tenté d'amoindrir les "flares" des projos à l'arrière. Il faut dire qu'encore aujourd'hui, l'un des critères des meilleurs objectifs est de combattre les flares le plus efficacement.

En imaginant le clip du groupe ShoddyGoods, les réalisateurs Thanassis Fouradoulas et Matyas Kiss m'ont demandé de privilégier les "flares", halos et autres accidents de lumière qu'on évitait autrefois comme la peste. Pour exorciser complètement mes phobies de chef op, ils m'ont même supplié de garder des projecteurs dans le champ.
C'est désormais chose faite. Le clip, tourné en RED, est dans la boîte.
Les flares les plus flagrants sont obtenus avec des objectifs de qualité moyenne. Les meilleurs lentilles sont justement testées pour leur capacité à absorber les pires contre-jours.
"Malheureusement", nous avions de très bons Zeiss, qui combattaient hardiment l'éblouissement des projecteurs dirigés vers la caméra.

Nous avons donc utilisé pas mal de fog pour renforcer les halos autour des membres du groupe.
Les flares linéaires (d'habitude provoqués par des objectifs bas-de-gamme) seront ajoutés en post.

Pour polluer optiquement certains plans, nous utilisions des objets en verre qui diffractaient la lumière du contre-jour:

Christophe Persoz, chef électro, diffracte l'image trop parfaite du modèle.


Quand l'équipe est aussi nombreuse autour du moniteur, c'est plutôt bon signe :-)


video
Test du flaring du nouvel objectif de RED, un zoom 18-85.
© Matt Uhry
www.mattuhry.com

5 commentaires:

  1. j'ai comme l'impression que c'est une tendance de fond ce retour du flare et comme les objectifs sont devenu trop performant au fait tout en post prod. J'ai vu ça récemment : http://fr.youtube.com/watch?v=jeoVHUQuzR0

    RépondreSupprimer
  2. Le flare a eu ses heures de gloire par le passé (The Day of the Locust - Conrad Hall 1975, Close Encounters of the Third Kind - Vilmos Zsigmond 1977), mais depuis que Kaminski les a popularisés au tournant du second millénaire, tout le monde s'y met. L'exemple que tu mentionnes est l'un des pires possibles: un vieux plug-in de Photoshop animé ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je me permet de poser une question, au mauvais endroit, je m'en excuse mais je n'ai pas trouvé comment envoyer un mail. Je suis étudiant en Audiovisuel, j'ai crée une association, on à réussi à se payer une Sony HVR-V1, format HDV. Je regarde depuis un bon bout de temps les kit mini35, notamment le Redrock avec followfocus. J'ai déjà en ma possession quelques objectifs issus de mon appareil argentique (50mm, 135mm). Ma question est : pensez-vous que c'est une solution satisfaisante pour réussir à controler la profondeur de champs ? Est-ce un piège pour novice ? Si vous en avez déjà utilisé pouvez-vous nous donner un petit cours théorique et pratique ? Pour finir ce long message, je tiens à dire que votre blog est une mine d'or !!! Moi et mes amis attendons chaques semaines vos nouveaux bulletins quelques qu'ils soient. J'aurais aimé avoir un jour dans mon cursus un prof comme vous (pédagogie+pertinence des propos)! Cordialement et encore mes excuses pour la question au mauvais endroit.
    Thibaut

    RépondreSupprimer
  4. Thibaut, envoie-moi ton mail pour que je te réponde en détail. Sur ce lien: http://blog.montjovent.com/search?q=redrock tu trouveras déjà des réponses.
    montjo@gmail.com

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour votre réponse. Voici mon mail : thibaut_c57@msn.com J'avais déjà lu votre article...mais à force de me renseigner j'oublie des choses, c'est d'ailleurs en voyant que des pros utilisaient le redrock que je me suis intéressé à ce modèle, plutôt qu'un Letus ou autre.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci pour votre contribution!