01 septembre 2007

In the mood for Doyle: décevant, non?


Vous avez vu le docu sur Christopher Doyle (arte, le 30 août)? Au lieu de rester sobre, la caméra essaye de faire du Doyle, et c'est lassant et un peu pathétique. Du coup on ne peut plus faire la différence entre les extraits des films et les plans "à la Doyle".
Il y avait un autre docu juste après, aussi filmé à Hong Kong, mais les images avaient une autre classe.
Qu'en avez-vous pensé?

5 commentaires:

  1. Julien Lambert2.9.07

    Bonjour Pascal,

    Oui, un peu déçu par ce documentaire que j'attendais pourtant avec impatience.
    J'espère que tu vas bien.
    Julien L.

    RépondreSupprimer
  2. En plus, on ne le voit presque pas au travail. ll parle du décor, de ce qui l'inspire, mais on ne le voit pas traduire ça en images. Vraiment pas terrible, ce docu. Le réalisateur est passé à côté du sujet...

    RépondreSupprimer
  3. Doyle est un artiste talentueux tout comme vous Mr monjovent,il a juste quelques faiblesses humaine comme la fragilité émotionnelle à fleur de peau et la bibine qui n'est pas trés recommandée... Il posséde une humanité que trés peu de gens connaissent.

    RépondreSupprimer
  4. Mark Herzig20.9.07

    Doyle, despite his rather cranky affect (which I don't mind), is in a great tradition: Nestor Almendros, Conrad Hall (many others) and one of our greatest living image-makers, Harris Savides.

    -Mark Herzig
    cinematograper

    RépondreSupprimer
  5. Marc, I totally agree with you. But this documentary was really just scratching the surface. It left almost all questions unanswered.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci pour votre contribution!