23 avril 2019

Love, Death and Contrasts



Je n'ai pas toujours le temps de publier des articles de fond, mais j'ai par contre très souvent envie de partager avec vous des moments d'émotion liés à la lumière, vus au cinéma ou en VOD. J'inaugure donc ici une série que je tag "pour le plaisir des yeux".

Aujourd'hui, quelques images tirées de Love, Death and Robots, une série de 18 courts-métrages d'animation produits pour Netflix par David Fincher et Tim Miller.

Ci-dessus, l'un des monstres de "Sonnie's Edge". Joli recours à un Rim Light qui détoure graphiquement la silhouette, et traverse une partie plus fine de la gueule, créant un contraste chaud/froid avec la couleur du fond.



Dans un autre segment "Secret War", le parti-pris d'une lumière réaliste n'interdit pas des tableaux stylisés. Ce soldat est éclairé par une aurore boréale. Subtil mélange de couleurs dans la pénombre, combiné à un contre doux qui sépare - avec l'aide d'une profondeur de champ réduite - le personnage du fond.



Toujours dans "Secret War". La Lune et la fusée éclairante séparent les éléments et guident l'oeil dans son parcours de lecture du plan, du fond vers le premier plan.


Gros coup de coeur pour le segment Zima Blue de Robert Valley. Si vous ne voyez qu'un court-métrage de cette série, optez pour celui-là: le concept, le scénario, la direction artistique distinguent ce film comme une oeuvre à part entière.

Tous les screenshots © Netflix 2019

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci pour votre contribution!