25 janvier 2011

Oscar 2011 meilleure photo - les films en lice

Les nominations pour les Academy Awards 2011:

“Black Swan” Matthew Libatique
“Inception” Wally Pfister
“The King's Speech” Danny Cohen
“The Social Network” Jeff Cronenweth
“True Grit” Roger Deakins

Libatique semble avoir fait un joli travail sur Black Swan, mais Deakins reste mon favori. Je ne vois rien de spécial à la photo de Social Network - il y a même des erreurs d'étalonnage assez voyantes - ni à celle d'Inception. 

Mais c'est juste mon avis perso. Quel est le vôtre?

True Grit, photographié par Roger Deakins © Paramount Pictures

25 commentaires:

  1. Samuel Guillemot26.1.11

    j'ai également une petite préférence pour deakins, mais je ne suis pas d'une objectivité absolue car je suis un fan de longue date de son travail. cela dit j'ai beaucoup apprécié le travail de Wally Pfister sur inception qui n'est pas tombé dans le piège de créer des lumières trop oniriques et des ambiances très marquées pour les séquences de rêves,(attention lumière ambre on est dans un rêve, attention ambiance bleu on est dans un 2è niveau de rêve etc...) mais a opté pour des effets plus subtiles. c'est peut-être en celà que tu ne lui trouve rien de spécial, mais j'ai trouvé que ça mettait plus en avant encore la force du scénario.

    RépondreSupprimer
  2. Oui tu as raison, mais les Oscars ne récompensent pas la sobriété. Les photos qui brillent par leur discrétion ne sont jamais plébiscitées. Ce qui n'enlève donc rien au mérite des chefs op qui optent pour cette voie.

    RépondreSupprimer
  3. Si les photos les + voyantes sont celles qui reçoivent l'Oscar, alors Libatique a toutes ses chances (d'après la bande-annonce, je n'ai pas vu le film).

    RépondreSupprimer
  4. Samuel Guillemot26.1.11

    je viens d'aller voir la bande annonce et effectivement l'histoire a l'air d'appeler à une photo très voyante qui n'est pas pour me déplaire d'ailleurs. c'est forcément ce genre d'images qui marquent les esprits.
    concernant the social network je partage ton avis (je n'ai pas perçu les erreurs d'étalonnage, je l'ai vu en avion...) mais là aussi,pas évident de faire une photo "oscarisable" avec une histoire qui se passe en grande partie dans des bureaux!
    allez Roger, on est avec toi!!

    RépondreSupprimer
  5. True Grit, car même si je ne l'ai pas encore vu, c'est Deakins ! Qu'il est terriblement bon et d'une constance déconcertante !
    C'est mon côté extrémiste qui ressort, pardonnez-moi ! :D
    Par contre, je ne suis pas bien sûr qu'il ait effectivement sa chance, son excellent travail sur The Assassination of Jesse James... n'avait pas été récompensé aux Oscars.

    RépondreSupprimer
  6. Deakins pour ma part mais je vois bien Libatique gagner... En même temps il faudrait déjà que je vois les films !

    RépondreSupprimer
  7. Victor28.1.11

    J'adore Deakins, les images vues dans le FA de True Grit sont superbes...
    Mais celles de Black Swan le sont aussi !

    Je suis moins fan des images de Social Network et du Discours d'un roi...

    RépondreSupprimer
  8. Franchement, la photo de Social Networks n'a rien à faire dans ce palmares. Inception n'est pas remarquable par sa photo mais par sa réalisation et son scénario. J'ai pas vu les autres, je vais pas me prononcer.

    Par contre, j'ai une question très bete. Quel est la différence entre "Best Pictures" et "Cinematography" ?

    RépondreSupprimer
  9. Ma question était vraiment bête... J'avais raté "Motion" dans le nom de l'Oscar... Je vais me cacher quelques années et je reviens ;)

    RépondreSupprimer
  10. Best Picture, c'est meilleur film.

    RépondreSupprimer
  11. salut tout le monde!

    Je vais faire vite, j'ai bcp de respect pour Aronofsky et j'aime ce qu'il fait. La B.A de Black Swan ne m'a pas mis l'eau à la bouche, mais je serai dans les premiers à faire la queue pour aller le voir car je n'ai rarement été déçu par le réal donc...wait and see.

    Par contre en allant voir le dernier Eastwood, j'ai vu la B.A de True Gift et je suis tombé en extase devant justement le plan que vous avez choisi en capture, cette silhouette en contre jour qui avance dans ce qui ressemble à un hall de gare. Bref les images de la B.A se succèdent et je n'arrivais pas à me détacher de ce plan, et je m'imaginais en train de filmer ce que pourrait être la suite.
    Inception, bon ben Nolan à la capacité de pondre avec brio des scénars d'une grande complexité et superbement bine portés à l'écran mais je ne me souviens pas avoir trouvé la photo de ce film à ce taper les fesses par terre.
    Voilà voilà et en fait j'ai fait tout sauf rapide ;)
    a bientôt tout le monde

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme30.1.11

    Pour continuer sur le débat Deakins/Libatique (et mettant de cote les autres qui pour moi ne leur arrivent pas a la cheville du fait de leur sobriété, même si leur photo appuie avec brio les besoins scenaristiques) Je vote True Grit !

    Ayant vu les deux films je me permet de dire
    "Il n'y a pas photo!" Deakins mérite le prix... ;)
    Mais je souhaite bien du plaisir aux visionnage de Black Swan qui est impressionnant au point de vue du cadre et de la mise en scène...
    Quand a True Grit: a voir.... et a revoir !!

    RépondreSupprimer
  13. Pascal, quels sont les erreurs d'étalonnage que tu as relevées dans The Social Network ?

    RépondreSupprimer
  14. @David: les couleurs des peaux ne sont pas consistantes d'un plan à l'autre, en particulier les lèvres qui virent du grenat au rose désaturé de temps à autres. Les jaunes sont bizarres, surtout en extérieurs nuit. Les raccords couleurs ne sont pas à la hauteur des standards habituels de Fincher. Mais c'est vrai qu'il a aussi laissé passer les buées étranges qui sortent des bouches des comédiens lorsqu'ils discutent devant l'entrée de la salle des fêtes ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Tiens je n'ai pas remarqué pour les lèvres et peaux. (peut être que sur le blu ray je verrais)

    C'est ce genre de couleur jaune qui te fais tiquer ? Et si oui pourquoi ? (question de gout, couleur inapproprié par rapport au film ...) :
    http://media.cinemasquid.com/blu-ray/titles/the-social-network/17341/screenshot-lrg-11.png

    Bon sinon j'ai beaucoup aimé le film !

    RépondreSupprimer
  16. La capture d'écran que tu m'envoies montre un beau jaune profond. En projo 35mm j'ai vu des jaunes/verts plus ou moins aigrelets.

    RépondreSupprimer
  17. Oui je trouve ce jaune jolie aussi. Peut être à un autre moment du film alors.

    RépondreSupprimer
  18. Le 35mm n'a pas été étalonné de la même manière que le Blu-ray. Ils mettent le paquet pour l'étalonnage BR parce que c'est la version officielle du film, celle dont les images font référence. La version 35mm est souvent bâclée au labo.

    RépondreSupprimer
  19. Ah David ! :)

    Qu'avez vous pensé de Black Swan ?
    Fallait oser le 16mm, mais ça colle parfaitement. Très beau travail, Natalie Portamn sublimée. J'y retourne...

    RépondreSupprimer
  20. Petit ajout! je susi enfin allé voir BLACK SWAN, et no coment, absolument divin pour ma part.

    @pascal : c'est vrai Libatique à fait du bon boulot par contre je sais pas si tu as remarqué un détail au niveau de l'éclairage articficiel pendant la scéne où Nathalie et Vincent sont autour d'une fontaine circulaire. J'ai fais un bond sur mon fauteuil à cause de la boite à lumière vraiment trop forte sur la gauche de Cassel...vraiment pas en osmose avec la lumière ambiante.

    RépondreSupprimer
  21. "Ah David ! :)

    Qu'avez vous pensé de Black Swan ?
    Fallait oser le 16mm, mais ça colle parfaitement. Très beau travail, Natalie Portamn sublimée. J'y retourne... "

    Salut (je suppose que tu es une des personnes que j'ai rencontré au micro salon avec Pascal, mais laquelle ? ^^)

    Photo culotté oui.
    Sur le film dans sa globalité, je le trouve bancal, en particulier dans son dernier tiers.

    RépondreSupprimer
  22. David, c'est Victor ! ^^

    Développe un peu sur le pourquoi du comment... qu'est-ce qui ne t'a pas plus ? Tu m'avais donné ton sentiment à chaud en sortant de la salle, et maintenant ?

    RépondreSupprimer
  23. Je pense toujours la même chose, à savoir que le film parle d'un ballet qui raconte la transformation d'une jeune fille en femme, et que le traitement, au final, est à l'envers. C'est plutôt la transformation de Portman qui raconte le ballet.
    J'entends par la qu'il n'y a pas de scènes emblématiques de danses qui nous raconte l'histoire, et notamment, dans sa dernière partie.
    Au lieu de cela, il ampute son climax, normalement la scène la plus forte, de deux scènes lourdingues dans un vestiaire (!!) avec une symbolique du double pas intéressantes.
    Toutes les scènes de danses, de la première à la dernière, sont filmés quasiment de la même manière (en quasi plan séquence avec le même rythme). Alors que ca devrait être, (et que c'est annoncé dès la première scène) comme le cœur narratif du film.

    Ce qui m'amène au second point que dans le dernier tiers du film, Aronofsky use et use encore des symboles qu'il a mis en place (double et miroir) et tente de faire peur avec une série de jump scare la aussi pas inventif en terme de mise en scène, et rebattu. Alors que le film aurait pus être bien plus intéressant dans son traitement (les étapes de transformations de la jeune filles s'exprimant dans des parties du ballet), le film nous dessert ces étapes de manière très explicite et lourde. (c'est bon ,tous le monde à bien compris que la fille elle se transforme en femme ?)

    Et enfin, on sent une volonté de fantastique semi assumé, qui pourris plus le final qu'autre chose (effets spéciaux num pas terrible).

    En fait le film a le cul entre trois chaises, pas aussi bon que le classique du film de ballet, Les Chaussons rouges de Powell et Pressburger. Moins brillant et épuisant dans sa confusion d'identité que le Perfect Blue de Satoshi Kon. Et ne dégage jamais l'atmosphère fantastique global du Suspiria de Argento (même thème, même milieux). Toutes ces influences sont cités par Darren Aronofsky.

    Du coup le film a du mal à se trouver une véritable identité, et nage un peu, du moins dans son dernier tiers. Et donc est un peu brouillon.

    Pourtant loin de moi de penser que c'est un mauvais film. Les acteurs sont bons, la photo on en a parlé, il y a des scènes vraiment réussies, toutes la première partie marche bien.

    RépondreSupprimer
  24. Ce blog n'est pas là pour que je donne mon avis sur les films (je réserve ça à mes statuts FB pour ceux que ça intéresse). Mais j'ai trouvé la photo de Libatique sur Black Swan très décevante en général.

    Le S-16 est effectivement un bon choix (le grain reste quand même étonnamment fin), mais la lumière des intérieurs est souvent très terne. L'appartement de Nathalie, de jour comme de nuit, est rendu livide par la lumière. Les séquences vestiaires sont blafardes. J'ai l'impression que ces décors ont été éclairés sans les comédiens, pour donner un niveau d'exposition, et qu'ensuite peu d'efforts ont été consentis pour rectifier le tir au moment de tourner.

    Libatique n'a plus rien à prouver pour moi, certaines de ses images dans d'autres films témoignent de son immense talent. Mais sur Black Swan, Aronofsky et ses effets lourdingues ne laissent place que très rarement à des moments de grâce lumineuse. J'imagine qu'Aronofsky a exigé de pouvoir cadrer où il voulait, à 360° avec une lumière "passe-partout". Le résultat est à mon avis décevant et Libatique doit le savoir. Lui donner un Oscar pour ça serait déprimant. Ce serait saluer comme un exploit ce qui en fait est une démission, et un authentique fiasco.

    Ceci est évidemment un ressenti très personnel: je ne prétends pas que j'ai raison dans l'absolu. Je respecte les avis contraires, pour autant qu'ils soient motivés ;-)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci pour votre contribution!