01 mars 2009

Moins de travail depuis le début de l'année

Que ce soit en Californie, à New York ou à Paris, les techniciens de cinéma constatent avec un certain effroi que le travail se fait très rare depuis le début de l'année. En France, le téléphone ne sonne plus. Aux US, de grands noms de l'ASC passent des interviews sans lendemain.

Chacun y va de son explication:
- les techniciens US pensent que le travail se déplace au Canada (moins cher) et que la grève des scénaristes, puis la menace de grève des acteurs rendent les prods frileuses;
A l'appui de cette théorie, cet extrait d'une dépêche d'AP, la semaine dernière:
"More than 100 major films — those with budgets over $75 million — were shot in Los Angeles in 2007 and only 22 were filmed last year. Three major films are scheduled this year."
Ca fait froid dans le dos.
- les techniciens français, qui constatent exactement le même état de fait, l'expliquent par la sourde menace de la crise éco-financière.

Rien de concluant dans ces points de vue contradictoires. Rien de concerté non plus.
A noter que le site de l'AFC ne relaie même pas cette nouvelle situation. Par superstition?