30 décembre 2007

Andrew Lesnie relève un nouveau défi





Après avoir donné une crédbilité au monde féérique du Seigneur des Anneaux, Lesnie éclaire le quotidien de Will Smith dans le New York désert de I am Legend. Sa lumière semble étudiée pour évoquer la douceur des jours anciens. Elle contraste en tout cas avec le climat de film d'épouvante que l'histoire évoque. C'est un bon exemple où la photo vient appuyer l'histoire en contrepoint. Alors que d'autres chefs op auraient opté pour des jours blancs, tristes ou désaturés, Lesnie baigne ses intérieurs/extérieurs jours dans une lumière de comédie romantique.

Curieusement, je n'ai trouvé aucune interview de Lesnie dans les deux principaux magazines US sur les chefs ops. Aurais-je mal cherché, ou alors cet Australien oscarisé serait-il ostracisé par ses collègues américains jaloux de son succès colossal en-dehors des Unions?

4 commentaires:

  1. Cette remarque est tellement vraie qu'elle a fait partie d'une discussion avec certains des clients du cinéma dans lequel je travaille, nombreux vantant la lumière "Héroïc Fantasy" jamais vue pour un sujet de ce type.

    RépondreSupprimer
  2. Terrible la lumière! Avec quoi ont-ils réussi à obtenir un tel modelé sur la partie ombrée du visage en gros plan? Une boîte à lumière?

    RépondreSupprimer
  3. Le visage de Will est modelé avec des éclairages plus ou moins doux: un relativement doux mais puissant pour le soleil, un très doux (et sans doute aussi plus lointain) pour le fill, qui duplique l'effet de la lumière du ciel. Les deux éclairages sont placés de l'autre côté de l'axe caméra-visage.

    RépondreSupprimer
  4. merci pour la réponse. Très intéressant ce blog,bravo!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci pour votre contribution!