25 avril 2007

Clip Super-16 & DV + mini35 + Nikon

Voici le clip dont je vous avais parlé il y a quelques semaines. Il a été tourné en Super-16 sur Fuji (l'appart blanc et les plans de douche de la fin) et en DV avec des optiques Nikon au bout d'un mini-35 pour les plans du groupe. La douche a été tournée à 75 im/sec.
Eclairage très simple: tungstene pour l'appart et la douche (Blondes, Mandarines) et tubes fluo du commerce pour le groupe. L'indice IRE des tubes était de 80%, mais ça suffisait pour les images qu'on visait - teinte verte désaturée, pénombre contrastée. Notez l'absence de "flares" sur les images du groupe, alors que les tubes fluos sont dans l'image. La qualité optique des Nikon y est pour beaucoup.
Les principaux choix (DV, projos simples, tubes fluo du commerce) découlent bien sûr de contraintes budgétaires. Le tout est de les assumer, ce que les réalisateurs ont bien compris. Ils tenaient quand même à une séquence en pellicule, par nostalgie pour les formats analogiques d'autrefois.

La peinture orange coulait à flots. Inutile de vous dire que j'y ai laissé mes pompes, mon T-shirt et mon fut.

Une compression MP4 est disponible ici.

4 commentaires:

  1. Salut,

    tout d'abord je te remercie pour ton blog, la générosité dont tu fais preuve en matière de détails techniques me va droit au coeur. Avec un copain nous nous demandions comment ce clip avait été tourné. vla-ti pas qu'au détour d'internet je tombe sur ton blog: merci encore

    Je travail depuis peu pour une production vidéo à lausanne. Malheureusement, là-bas personne n'a de réel compétence en lumière ou en image péloche. Comme beaucoup d'autres vidéastes je suis un frustré de la nétté et du contraste. (l'herbe est toujours plus verte ailleur) voici de quoi je veux parler :
    www.dailymotion.com/relevance/search/dexter/video/
    x1yatb_dexter-generique_ads

    Comment décrire ce type de lumière et comment y parvenir ?

    J'aurais plein d'autres questions mais je pense m'inscrire au cours lumière en automne prochain.



    sincères salutations
    Lucien Keller
    lucien.keller@gmail.com

    RépondreSupprimer
  2. Salut Lucien,
    Merci pour ton commentaire.
    Je me demande si ces commentaires et les réponses sont lues, mais je préfère répondre ici, quitte à récupérer ces textes + tard et les rendre + accessibles.
    J'adore Dexter que j'ai découvert il y a quelques mois. J'ai commandé les DVD pour voir les "vraies" images.
    A mon avis quatre facteurs sont à l'origine des images du générique de Dexter:
    - les longues focales
    - les lumières douces, combinées en faces claires et en contre-jours cramés
    - les légers ralentis
    - le temps mis à régler ces plans

    Le temps est un luxe que nous utilisons trop rarement. Pourtant on a beaucoup + de temps que d'argent dans les prods locales... La préparation et le temps de réflexion sont indispensables à l'obtention de bonnes images.

    Des images comme celles de Dexter sont réalisables ici avec relativement peu de moyens.

    - en HDV, les longues focales sont accessibles via des dispositifs comme le Redrock ou le mini-35;
    - les éclairages diffusés mais bien contrastés sont disponibles sous nos latitudes, encore faut-il savoir les utiliser ;-)
    - les ralentis rendent ces images plus sexy qu'elles ne le seraient en vitesse réelle - possible avec le dernier TimeWarp d'After Effects;

    Certains plans sont désaturés, mais de nombreux plans de Dexter paraissent au contraire aller à contre-courant de la mode de la désaturation. Je pense aux premières séquences du pilote de la série.

    On pourrait étudier ce générique au cours lumière, et choisir quelques plans pour en percer les secrets.

    Bien à toi,
    Pascal

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme24.8.07

    merci pour ta rapide réponse
    (quelque chose me dit que tu es un mordu d'internet...)

    je dois dire qu'avant te tomber sur ton article sur le redrock et la série Dexter (en particulier le générique) je déprimais quelques peu sur mes objectifs en matière d'image et de manière plus général sur la place que j'occupe dans ce domaine. A côté du travail je passe passablement d'heures à essayer de créer des plans qui me plaisent sur after effect, mais je ne trouve pas encore de style.

    Tout ceci me redonne une bouffée d'air frais inattendue et salvatrice.
    Maintenant je sais dans quelle direction avancé et le type d'image qui me plait vraiment. L'achat d'une p2 et d'un redrock par exemple.

    Encore merci
    Lucien

    P.S
    Ta proposition d'aborder ces images lors du cours lumières me rempli de joies.

    RépondreSupprimer
  4. Lorsque tu parle des

    "éclairages diffusés mais bien contrastés"

    est-ce que tu penses à un kino-flo, une cycliode...?


    Je ne comprend pas bien la notion de difus contrastés.
    Pour moi le contraste mesure la différence des forces ombres/lumière. À l'extrème cela donne le style graphique de l'affiche de reservoir dog (seuillage).

    Le difus pour moi serait à l'inverse une lumière douce qui englobe le sujet. On peut en sésir les nuances, un peu comme un dégradé.

    Où est-ce que je me fourvois dans mon résonnement ?

    À moins que tu ne veuilles dire que certaines zones sont diffuses et d'autres contrastées?
    respectivement les zones floues et les zones net ?


    Dans le bouquin d'Alekan (Des lumières et des Ombres p.131) il parle d'un projecteur maintenant disparu qui allie un flux directif à un flux diffus. L'avantage du système est de ne créer qu'une seule ombre. C'est cette idée là ?

    à bientôt
    Lucien

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci pour votre contribution!